Festival Au-delà du Dragon - Tables de Jeu de Rôle
Accueil
Le festival d'Au-delà du Dragon attend la fin de la Covid pour la santé de tous, à très bientôt.

Tables disponibles Voir toutes les Tables

Les Univers Voir tous les Univers

Le post-apocalyptique repose sur un délicat équilibre entre une civilisation perdue et un chaos naissant. Il met en scène une confrontation de la réalité sociale (négociable, relative, corrompue, de servitude et dépassant l'échelle d'un seul homme) à la dure réalité physique (immédiate, intraitable, libre, individuelle).
Envie de rencontrer des elfes, des nains, des orques ? Peut être arpenter des mondes lointains, peuplés de créatures inconnues de l'homme ? De découvrir ce que cache la réalité ? Vous êtes au bon endroit !
Envie d'un frisson ? Fan de slasher ? Huis clos ? Horreur lovecraftienne ? Vos nerfs seront mis à dure épreuve, survivrez vous ?
Jeux prenant place dans un cadre historique où le fantastique laisse poindre le bout de son nez.

Les Jeux de Rôle Voir tous les Jeux

Adventures in Austerion RPG est un jeu de rôle (JdR) médiéval fantastique centré sur l'exploration de territoires hostiles au cœur du continent d’Austerion. Il est conçu pour jouer des parties rapides, de deux ou trois heures. Il s'appuie pour cela sur des règles classiques de jeu de rôle, auxquelles ont été ajoutées des mécaniques de jeu de plateau (tuiles, cartes à piocher, pions à empiler...). Cette approche rend Adventures in Austerion RPG accessible aux néophytes en leur proposant un style de jeu fun et décomplexé. Des règles optionnelles offrent des possibilités de jeux supplémentaires aux rôlistes avertis, qui retrouveront aussi l’ambiance du dungeon-crawling à l’ancienne.
« Kamicha, le jardin du thé » est un jeu de rôle oriental d’exploration où le thé occupe une place centrale. Les joueurs incarnent des aventuriers débarquant sur l’Île du Dernier Soleil afin d’y chercher le jardin du thé de la divinité Kamicha. Toutefois, la route est longue : la forêt de bambou nappant l’île foisonne d’embûches tandis que la Cité empeste l’intrigue – quand ce ne sont pas les démons qui menacent les explorateurs. Heureusement le thé – renforçant les sens – est l’une des clefs pour franchir les obstacles, tout comme l’objet de nombreuses quêtes. Actions héroïques, mystères et surtout beaucoup de thé sont au menu !
La cinquième édition de Donjons et Dragons est parue à l’été 2014. Elle fait suite au projet D&D Next lancé par Wizards of the Coast qui a fait l’objet de deux ans de test. Cette cinquième incarnation de Donjons et Dragons s’inscrit dans la tradition qui s’est mise en place depuis la première édition d’AD&D. Un personnage est d’abord défini par sa race. Celles que propose la 5e édition sont originaires d’un univers médiéval-fantastique générique. On y trouve ainsi des Nains, des Elfes, des Halfelins (Halfling, version d&desque du Hobbit), des gnomes et des humains. Le Player's Handbook propose pour ces races des variantes. Ainsi, il est possible d’incarner un Nain des Montagnes ou un Nain des Collines, les premiers étant plus forts, les seconds plus robustes. Par ailleurs, un joueur pourra choisir d’incarner un membre d’une des races apparues avec le développement du jeu comme les Tieffelins (des créatures d’origine démoniaque), des SangDragons (qui descendent des dragons) ou des semi-orques.
L'Appel de Cthulhu, au même titre que des jeux comme AD&D, est un grand classique du jeu de rôles. Tiré des romans d'épouvante de l'auteur américain H.P. Lovecraft (1890-1937), il décrit un monde du début du siècle ou rien n'est ce qu'il paraît, et où des créatures monstrueuses et des divinités oubliées attendent bien cachées qu'un inconscient les tire de leur sommeil. Le nom du jeu est tiré d'une de ces divinités : le grand Cthulhu qui dort dans R'lyeh la cité engloutie, et attend patiemment son réveil. Dans les romans de Lovecraft, les héros sont toujours des gens "ordinaires" confrontés subitement à des choses qui défient la réalité : brèche sur un autre monde, créatures indicibles et démoniaques, morts inexpliquées... L'issue est d'ailleurs bien souvent fatale, et si le héros n'y laisse pas la vie, il y laissera sûrement sa santé mentale.